Le directeur de Solarcentury se félicite des dernières estimations édifiantes quant à l’efficacité du solaire face au pétrole

Dans un rapport historique, BNP Paribas a présenté le nouveau concept de retour énergétique sur le capital investi aux investisseurs. « Sur l’ensemble du cycle, le pétrole ne peut rivaliser avec la rentabilité des énergies renouvelables, affirme l’auteur du rapport Mark Lewis, responsable mondial recherche investissement durable. Selon nos estimations, pour atteindre un même niveau de mobilité au cours des 25 prochaines années, le renouvelable, en combinaison avec les véhicules électriques, permettrait de réduire la facture de 6,2 à 7 fois par rapport au pétrole. La rentabilité des véhicules à essence et au diesel qui dépendent de l’extraction du pétrole affiche désormais un recul implacable et irréversible par rapport aux véhicules électriques alimentés à partir des énergies solaire et éolienne, entraînant des conséquences majeures pour les décideurs politiques et les majors du pétrole. En effet, tant les majors que les compagnies pétrolières internationales sont engagées dans une course contre la montre. Car il faut bien le dire, le modèle d’affaires de l’industrie pétrolière n’a jamais été confronté à une menace de l’ampleur de celle que représentent l’électricité renouvelable et les véhicules électriques. Elle se trouve pour la toute première fois face à une source énergétique concurrente qui présente un coût marginal nul à court terme, tout en étant beaucoup plus écologique et capable de remplacer jusqu’à 40 % de la demande mondiale de pétrole une fois que l’échelle nécessaire aura été atteinte. »

De son côté, Frans van den Heuvel, le CEO de Solarcentury, a déclaré : « Ce rapport confère une toute nouvelle dimension à la série d’avantages que le solaire possède face au pétrole, et il pourrait bien redistribuer les cartes. Si d’aucuns, soucieux d’éviter un chaos climatique, sont déjà convaincus qu’il faut accélérer le développement du solaire à une échelle suffisante pour sauver la planète, ce rapport vient en étayer la nécessité, que l’on ne peut plus ignorer. »

Jemery Leggett, fondateur et directeur de Solarcentury, d’ajouter : « Le fait que nos technologies soient assorties d’une telle efficacité du capital devrait achever de convaincre les gouvernements, les entreprises et les investisseurs d’accélérer le développement de l’industrie solaire pour faire passer la capacité annuelle de 100 GW aujourd’hui au térawatt dont nous aurons rapidement besoin pour nous permettre de lutter pour la survie de la civilisation. Nous sommes persuadés de pouvoir y arriver. Gagner en envergure ne nous fait pas peur. »

Et BNP Paribas d’approuver. Le rapport se conclut en ces termes : « Nous pensons que les majors pétrolières doivent accélérer les investissements dans les énergies renouvelables et les technologies de stockage de l’énergie et/ou réduire le risque de réinvestissement grâce à la distribution de dividendes plus élevés aux actionnaires. »