Les entreprises à la tête de la transition vers 100 % d’énergie renouvelable

Frans Van Den Heuvel

Un nouveau rapport historique indique qu’il serait possible d’atteindre 100 % d’énergie renouvelable en à peine quelques décennies, et à un coût abordable, apportant ainsi une réponse claire pour remédier au changement climatique. Mais, ce qui compte probablement encore plus, c’est que le mouvement est déjà en route, avec à sa tête le monde de l’entreprise.

Par Frans van den Heuvel, Solarcentury

Face à la nécessité économique et sociale de plus en plus impérieuse de remédier au problème du changement climatique, un nombre croissant d’entreprises mettent leurs activités à l’abri du risque en s’éloignant progressivement des combustibles fossiles volatils, nourrissant ainsi l’espoir que cette approche peut et va se généraliser.

On assiste par la même occasion à un remarquable revirement de situation par rapport aux débuts de ce secteur d’activité, lorsque le recours à l’énergie solaire était exclu pour la plupart des entreprises. Au-delà des quelques pionniers de la première heure, l’approche « people & planet » n’était pas encore très répandue dans les entreprises et la route était encore longue.

En 2019, plus de 170 entreprises se sont engagées à opérer la transition vers 100% d’énergie renouvelable, dont 37 qui sont très proches de l’objectif fixé puisqu’elles atteignent déjà 95 %. Des partenaires de Solarcentury tels que IKEA et Unilever, à Mars et Budweiser, vous trouverez la liste complète des entreprises leaders sur RE100.

Une économie zéro carbone en pleine croissance

Sur le terrain, on peut voir des entreprises véritablement aller de l’avant en se dotant en particulier de contrats d’achat d’énergie (PPA). Cet approvisionnement en électricité renouvelable, au-delà de réduire le CO2, a également un impact significatif sur l’économie. Selon IRENA, plus de 10 millions de personnes travaillent aujourd’hui dans le secteur de l’énergie renouvelable au niveau mondial. La manière dont les entreprises s’engagent dans ce secteur fait augmenter ce chiffre et constitue une source significative de capitaux neufs. Selon Bloomberg NEF, les membres RE100 à eux seuls représentent des investissements de plus de $94 milliards. Bloomberg NEF a également calculé que les signataires du RE100 devront acquérir 197 TWh d’énergie renouvelable supplémentaire en 2030 pour atteindre leurs objectifs de 100 % – qui devront être réalisés avec des usines produisant 100 GW d’énergie renouvelable. Cette exigence générera des investissements de près de $200 milliards au cours de la prochaine décennie.

Approvisionnement des entreprises en énergies renouvelables : tendances du marché et du secteur industriel (IRENA, 2018). 

Émergence d’une culture zéro carbone

Ces entreprises de premier plan ont intégré la philosophie du zéro émissions nettes de carbone dans leur culture et communiquent désormais publiquement à propos de cette transition. Ce cap qui émerge est à la fois nouveau et important en termes de leadership dans les énergies renouvelables. Plus tôt dans l’année, Budweiser a franchi une nouvelle étape avec sa publicité ‘Wind Never Felt Better’ présentée lors du Super Bowl LIII. Sa société mère, Anheuser-Busch, s’est fixé comme objectif de ne plus utiliser que de l’électricité provenant de sources renouvelables d’ici 2025, et a même lancé un label 100 % électricité renouvelable pour Budweiser.

Unilever : engagé pour le zéro carbone

En mayo de 2019, Unilever Tea Kenya, Solarcentury y CrossBoundary Energy encargaron la construcción de una planta solar de 619 kWp en la fábrica de té de Unilever en Kericho. Es la primera instalación solar de la sociedad en África subsahariana.

En mai 2019, Unilever Tea Kenya, Solarcentury et CrossBoundary Energy ont mis en service une centrale solaire de 619 kWp à l’usine de thé Kericho, c’est-à-dire la première installation solaire de l’entreprise en Afrique subsaharienne.

Unilever est une des grandes têtes d’affiche du monde du développement durable, et ambitionne d’être ‘carbone positif’ dans toutes ses activités d’ici 2030. En tant que membre de l’initiative RE100, l’entreprise s’est engagée à s’approvisionner à 100 % en énergies renouvelables d’ici 2030 pour l’ensemble de ses activités, et à acheter sur le réseau uniquement de l’électricité renouvelable d’ici 2020.

Ce mouvement vient du sommet, le senior management étant fermement engagé dans l’idée que seules les pratiques durables garantiront l’avenir des activités. Et la preuve existe : Unilever a offert à ses actionnaires un rendement de 300 % au cours des 10 dernières années, soit le double du marché. En 2017, leurs marques durables ont représenté 70 % de la croissance du groupe.

Objectif IKEA : populariser l’énergie solaire

Fort de 164.000 collaborateurs, notre partenaire international IKEA Group est particulièrement ambitieux et s’est engagé à couvrir l’intégralité de l’énergie qu’il consomme par de l’énergie renouvelable d’ici 2020.

IKEA ne voulait pas d’un objectif à l’horizon 2050 et considère l’offre énergétique comme une fantastique opportunité de faire des progrès rapides, de sorte que le groupe a inscrit le développement durable au premier plan de sa stratégie 2020.

IKEA est déjà autonome en énergie en Scandinavie et produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Il en sera prochainement de même aux USA. Au niveau mondial, l’entreprise a déployé plus de €1,5 milliard dans les projets de production d’énergie renouvelable. Elle possède et exploite plus de 400 éoliennes et a installé près de 900.000 panneaux solaires sur ses magasins et centres de distribution, y compris récemment sur son magasin de Greenwich à Londres (voir ci-dessous).

IKEA Greenwich solar

En collaboration avec Solarcentury, l’entreprise va un pas plus loin et aide ses clients à recourir à l’énergie renouvelable grâce à des installations solaires domestiques pratiques et abordables. IKEA vend désormais des systèmes solaires « clé en main » à ses clients aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Suisse, en Pologne et depuis peu, en Italie.

Tandis que les pouvoirs publics tergiversent sur la manière d’effectuer la transition, des entreprises progressistes montrent au reste du monde comment passer au 100 % d’énergie renouvelable. Il est remarquable de constater que nombre d’entre elles visent à atteindre les 100 % en l’espace d’une décennie, prouvant qu’au-delà d’être essentielle, une transition rapide est possible ! Le véritable changement n’interviendra toutefois que lorsque les pouvoirs publics auront intégré cette nouvelle approche et supprimé tous les derniers obstacles politiques aux énergies renouvelables des entreprises, ouvrant ainsi la voie à une généralisation de cette pratique. Applaudissons ce leadership des entreprises : en termes d’économie, de société et d’environnement, les bénéfices n’ont jamais été aussi évidents.