Une journée dans la vie de : Andrew Crossland, spécialiste du stockage en énergie chez Solarcentury

Andrew Crossland

Dans le dernier numéro de notre série « Nice to meet you », Andrew Crossland discute de son rôle passionnant en tant que spécialiste du stockage en énergie chez Solarcentury.

 

Q : Décrivez votre travail en quelques phrases.

Je fais le lien entre l’ingénierie, les ventes, la finance, le marketing, les opérations et la mise en service. Mon rôle est de soutenir toutes les unités commerciales de Solarcentury dans le développement de nouveaux projets convaincants, durables et stimulants, qui associent l’énergie solaire à des technologies flexibles, comme le stockage et les véhicules électriques.

Q : Existe-t-il une journée type dans votre fonction ?

Il n’y a pas de journée type et ma vie est très variée. Je peux à un moment avoir une réunion avec un gros client pour discuter de la taille et de l’emplacement d’une batterie pour soutenir une infrastructure clé. Une heure plus tard, je peux être en train d’étudier nos messages marketing pour les batteries résidentielles. Cela pourrait être suivi par la construction de modèles de batterie techniques et financiers complexes pour les grands projets de batterie au Royaume-Uni, ou par des réunions concernant les approvisionnements visant à tirer les coûts vers le bas. Et tout cela avant une pause déjeuner rapide ! J’aime la variété de ma fonction et d’essayer de partager les connaissances à travers l’entreprise.

Q : Qu’est-ce qui est impressionnant concernant le stockage des batteries chez Solarcentury ?

Solarcentury participe à développer un avenir durable au monde et  le fait avec des propositions commerciales solides. Les batteries ne sont qu’une des technologies nécessaires qui doivent être associées à l’énergie solaire pour lui permettre de répondre de manière flexible à la demande. Ce qui m’impressionne le plus, c’est la capacité que nous avons maintenant à répondre à d’énormes volumes en énergie au Royaume-Uni. Certaines de nos maisons ont plus de 60 pour cent de leurs besoins en électricité couverts par l’énergie solaire et une batterie. Certains de nos sites commerciaux ont déjà atteint la cible de carbone de 2030 en couvrant près de 70 pour cent de leurs besoins énergétiques avec de l’énergie solaire.

Q : Quel est le plus grand défi au quotidien dans votre poste ?

Je suis extrêmement ambitieux et je crois énormément dans ce secteur. Peu importe la vitesse à laquelle nous progressons, j’en veux toujours plus, et c’est donc frustrant de voir les projets avancer plus lentement que ce que je souhaiterais. Mais je travaille avec des gens formidables, qui savent comment fournir du solaire, et ils font plus que compenser cette frustration.

Q : Parmi les aspects de votre travail, qu’est-ce qui vous motive ?

Je veux vraiment que Solarcentury mène à une transition énergétique. Associer l’énergie solaire à d’autres technologies, nous permet d’atteindre déjà des objectifs carbone pour des centaines de milliers de foyers et d’entreprises à travers le monde. Voir des sites être complètement hors-réseau pendant des jours me rend extrêmement heureux, et je danse dans le bureau quand cela arrive !

Q : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent entrer dans l’industrie solaire ? Comment avez-vous commencé ?

Je leur dirais de s’ancrer dans le réalisme le plus total. Le solaire n’est pas une solution miracle, mais il a un rôle important à jouer dans notre transition énergétique. Je conseillerais à tous de comprendre et de respecter la physique et de construire des modèles commerciaux solides à partir de là. En outre, le solaire est une vieille industrie, qui regorge d’expertise. Mais elle a ses faiblesses et il convient d’arriver sur ce secteur en étant prêts et capables de remettre tout en question, et d’aider l’industrie à progresser.

Q : Qu’est-ce qui est unique lorsque l’on travaille chez Solarcentury ?

Solarcentury est un endroit merveilleux pour travailler, parce les gens sont aimables, enthousiastes et passionnés. Nous travaillons tous très dur et nous sommes capables de travailler au-delà de notre rôle de base. Cela renforce la société et nous rend plus heureux dans nos vies.

Q : Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

Quoi qu’on dise, il n’y a rien de mieux qu’une tasse de thé Yorkshire Gold. Ne faites pas de compromis sur un bon thé !

Lire les autres billets de notre série – Une journée dans la vie de…

Une journée dans la vie de : Marcus Spedding, responsable des services d’exploitation et de maintenance chez Solarcentury

Une journée dans la vie de : Jose Miguel Ferrer, directeur général de Solarcentury pour la péninsule ibérique