Une journée dans la vie de : Jose Miguel Ferrer, directeur général de Solarcentury pour la péninsule ibérique

Jose Miguel Ferrer

Dans le cinquième numéro de notre série « Nice to meet you », qui met en vedette le personnel de Solarcentury, Jose Miguel Ferrer évoque son rôle passionnant en tant que directeur général de la région ibérique.

Q : Existe-t-il une journée type dans votre fonction ?

Jusqu’à présent, après plus d’un an en Espagne, je n’ai pas eu une seule journée type dans mon nouveau rôle. Depuis que nous avons ouvert notre nouveau bureau espagnol à Valence, j’ai voyagé presque chaque semaine. Notre priorité a été de mettre à disposition un programme solide, de sorte que la dernière année a été consacrée à voyager entre Valence, Séville, l’Estrémadure, Madrid et Londres. À présent, quelques sites sont prêts à être construits, une nouvelle aventure commence donc : échanger avec les banques, les conseillers et bien sûr nos partenaires de construction.

Q : Quelle est l’importance de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Ma vie personnelle et familiale est très importante pour moi. Ma famille compte déjà quatre personnes et j’aime passer du temps avec eux. J’aime aussi passer du temps avec mon père, ma mère et mon frère. Malheureusement, j’aime aussi mon travail et faire partie de l’industrie de l’énergie solaire, alors parfois je consacre plus de temps à mon travail que ma famille ne le souhaiterait. En dehors de ma famille, j’aime aussi courir et aller à la salle de sport. Lorsque j’ai un peu de temps libre, j’aime rencontrer mes amis autour d’une bière. J’ai vécu à l’étranger pendant longtemps, et ils me manquaient beaucoup, et Valence aussi.

Q : Quelle est l’importance du marché espagnol et comment le voyez-vous évoluer au cours des deux prochaines années ?

Nous pouvons dire maintenant que le marché solaire espagnol est bien revenu sur les rails, ce qui était encore discutable il y a plus d’un an, lorsque je suis revenu en Espagne. L’Espagne est très importante pour Solarcentury. Nous avons un programme de plus de 1GW en cours de développement et le pays est un marché prioritaire pour nous. Nous voulons connecter au moins 500 MW avant la fin de l’année 2019. Nous pensons que le marché solaire espagnol se développera sans subvention, ce qui rend l’opportunité encore plus intéressante. Si vous ajoutez le stockage et une stratégie commerciale en matière d’énergie bien développée, je peux imaginer le marché espagnol comme l’un des plus importants en Europe pour Solarcentury.

Q : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaitent entrer dans l’industrie solaire ? Comment avez-vous commencé ?

L’industrie solaire s’est développée très rapidement, avec des personnes qui, comme moi, ont travaillé dans beaucoup de pays différents pendant de nombreuses années.  Aujourd’hui, il est très clair que l’énergie solaire est l’énergie de l’avenir. Le solaire est déjà compétitif par rapport à tous les autres types d’énergie, j’encouragerais par conséquent tout le monde à mobiliser ses compétences pour travailler dans l’énergie solaire et contribuer à rendre ce secteur encore plus important.

J’ai commencé dans le secteur solaire presque par hasard. Je travaillais dans une entreprise d’ingénierie espagnole, au département environnemental, et une occasion de rejoindre l’équipe de vente du secteur solaire s’est présentée, et j’ai décidé de saisir cette opportunité. À cette époque, il s’agissait d’un groupe de jeunes gens très enthousiastes qui réalisaient 6 MW par an. Aujourd’hui, il s’agit d’une société internationale qui fait des projets à plusieurs MW. Elle m’a offert la possibilité de déménager au Royaume-Uni et j’ai vécu à Londres pendant six ans. C’est là que j’ai découvert Solarcentury et que j’ai rejoint l’entreprise il y a plus de trois ans maintenant.

Q : Qu’est-ce qui est différent/unique/passionnant dans le fait de travailler pour Solarcentury ?

Tout est unique lorsque l’on travaille chez Solarcentury. Depuis que j’ai rejoint Solarcentury, j’ai eu l’opportunité de travailler dans des environnements très différents, et de travailler et de visiter un grand nombre de pays. J’ai été en mesure de mener des opérations dans plusieurs pays avec des cultures très différentes. Solarcentury m’a offert une expérience internationale très riche, d’un point de vue professionnel mais aussi personnel. J’ai rencontré de très bons amis et des professionnels au Chili, au Panama, au Mexique, en Argentine, et bien sûr, au Royaume-Uni. En interne, nous avons un grand nombre de nationalités, des gens de différentes parties du monde, et cela nous apporte une grande variété d’accents anglais et quelques histoires personnelles très amusantes.

 

Lire les autres billets de notre série: Une journée dans la vie de:

Day in the life: Ajantha Malwatta – Residential Lead Developer at Solarcentury

Day in the life: Hannah Eastwell – Product Development Engineer at Solarcentury

Day in the life: Enrique de Ramon – Managing Director of Solarcentury in Latin America

Day in the life: Peter Italiano, Head of Product Development at Solarcentury