Une journée dans la vie de : Kahya Engler, directrice des opérations résidentielles

Kahya Engler

Kahya Engler, directrice des opérations commerciales résidentielles chez Solarcentury, est l’une des femmes d’expérience à tracer son chemin dans le secteur de l’énergie solaire. Nous l’avons interrogée sur les coulisses de son poste et ce qu’elle aime particulièrement dans son travail.

Décrivez-nous votre travail en quelques phrases.

Je suis directrice des opérations du service résidentiel de Solarcentury, qui fournit de l’énergie solaire aux propriétaires.

Ce service est implanté dans quatre pays, le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Mes responsabilités sont nombreuses et comptent notamment la vente aux consommateurs, l’excellence opérationnelle et les meilleures pratiques, la santé et la sécurité, le contrôle qualité, la planification des ressources, et bien d’autres activités.

Racontez-moi un fait intéressant relatif aux opérations résidentielles.

L’an dernier, notre équipe a établi 13 499 devis pour les clients !

Comment se passe une semaine type ?

Je suis beaucoup sur les routes, car je partage mon temps entre les bureaux de Londres, d’Helmond et de Cologne.

J’essaie de contacter les directeurs des ventes et les responsables pays tous les jours et, lorsque je suis au bureau de Londres, je prends des nouvelles des membres des équipes centrales : informatique, RH, approvisionnement, etc. Il est très important d’assurer une interaction fluide entre les services et d’appliquer les connaissances d’un pays à un autre.

Chaque jour implique de passer en revue le moindre détail d’un problème rencontré par un ou plusieurs pays, mais aussi d’avoir une vue d’ensemble des changements requis dans nos processus ou nos meilleures pratiques.

Pouvez-vous décrire ce que ça fait de travailler chez Solarcentury ?

C’est la deuxième fois que je travaille pour eux, ayant été chef de projet ici de 2005 à 2010. J’aime la vision que nous partageons, qui est de s’assurer que notre travail quotidien fasse une différence dans la lutte contre le changement climatique. Elle donne un sens à nos efforts lorsque les choses ne vont pas comme nous le souhaitons et que nous sommes confrontés à des problèmes.

Quel est le meilleur aspect de votre travail ?

J’adore travailler dans un environnement international. Je pratique au quotidien quatre langues dans quatre pays, et le mélange des cultures dans chaque pays est exceptionnel.

Qu’est-ce qui vous motive ?

J’aime beaucoup voir les employés unir leurs forces, comme dans nos réunions hebdomadaires, et lorsqu’ils imaginent une nouvelle amélioration géniale, qu’ils invitent les membres des autres équipes centrales et que leurs réflexions se rejoignent (ce n’est pas tout le temps comme cela, bien sûr, ce serait trop beau !).

Avez-vous trouvé un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée ?

Hum, non, pas encore. Il y a encore pas mal de défis à relever et d’améliorations à mettre en place. Nous avons connu une importante croissance ces derniers temps, et il faut du temps pour réussir à aligner tous les processus. Je ne suis pas encore parvenue à établir un équilibre travail-vie privée, mais c’est en bonne voie.

Qu’est-ce qui rend un emploi chez Solarcentury différent, spécial ou passionnant ?

Tout le monde fait preuve d’enthousiasme, de passion et de détermination !

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un en début de carrière dans l’énergie solaire (résidentielle) ?

Aller boire un café avec un vétéran (quelqu’un comme moi, avec 14 ans d’expérience dans le domaine) et poser sans cesse des questions.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu ?

Dans mon dernier poste, le directeur commercial m’a fait part de l’approche suivante : le monde devrait accorder une grande importance à son évolution de carrière. Les entreprises devraient soutenir l’apprentissage, mettre tout en œuvre pour améliorer les connaissances. Cela fait grimper en flèche les performances et fait avancer l’entreprise et les salariés.

À mon poste de directrice des opérations, j’en apprends tous les jours, et cela me plaît beaucoup. J’aimerais réussir à encourager les membres de mon équipe à en faire de même. C’est ensemble que nous pouvons faire prospérer les opérations résidentielles.

Au fil des ans, quels changements avez-vous observés dans le secteur de l’énergie solaire ?

Le secteur de l’énergie solaire résidentielle a changé du tout au tout. Auparavant, les systèmes photovoltaïques coûtaient horriblement chers. Ils sont désormais à la portée de davantage de propriétaires de tous horizons.

Au début de ma carrière dans le secteur, il n’y avait aucune femme directrice. Lorsque je suis revenue chez Solarcentury l’année dernière, il était encore très inhabituel de rencontrer une directrice générale (Susannah Wood). J’espère que la visibilité que j’ai en tant que femme occupant un poste de directrice encouragera d’autres jeunes femmes à s’engager dans une carrière similaire.

Découvrez d’autres entretiens de notre série Une journée dans la vie de :

Une journée dans la vie de : Schola Wangui – responsable comptes et administration pour l’Afrique de l’Est

Une journée dans la vie de : Bernice Awodele, responsable de bureau chez Solarcentury

Une journée dans la vie de : Andrew Crossland, spécialiste du stockage en énergie chez Solarcentury

Une journée dans la vie de : Marcus Spedding, responsable des services d’exploitation et de maintenance chez Solarcentury